Philippe Méoule.

Philippe Méoule.

Faire un don.

La campagne d'hiver 2012/2013 des Restos du Cœur ne se fera pas toute seule. Les dons sont les bienvenus. Tous les renseignements sur http://www.restosducoeur.org/

Derniers commentaires

Mot clé - politique

Fil des billets

C'est la rentrée...

rentr_e_scolaire.jpeg Ce n'est pas seulement la météo qui nous indique que la rentrée a sonné (avec ce seul indice d'ailleurs, nous serions rentrés avant même d'être partis !), non, c'est un ensemble de signes. Par exemple, je suis sûr que certains d'entre vous ont déjà envisagé l'organisation de Noël... Je me trompe !? Ca, c’est un vrai signe de rentrée !

Sinon, il y a la rentrée scolaire, littéraire, sociale... dont les magazines font rituellement leurs "marronniers".

Il y a aussi la rentrée politique : celle-ci peut même être festive ! Du côté économique, on a le sentiment que cela ne s'arrête guère. Un peu comme un mouvement perpétuel dont le balancier viendrait scander, d'un côté, les millions d'euros qui grossissent toujours plus l'escarcelle des nantis, et de l'autre, la misère grandissante que certains tentent de banaliser, craignant, sans doute, les Indignés toujours plus nombreux et actifs aux quatre coins de la planète.



Mais à chaque rentrée, on voit poindre des actualités qui relancent un vieux sujet, viennent réveiller un vieux rogaton, et, sortis de la torpeur (toute relative !) des vacances, nous voilà propulsés dans le rythme quotidien de nos occupations, de nos obligations. Mais après quoi courrons-nous ainsi, besogneux que nous sommes ? A moins que notre course effrénée ne s’explique par l'angoisse de perdre le fil de notre existence, amarré tant bien que mal au paquebot de la société qu'on nous impose. Certains savent en effet agiter le chiffon rouge du chômage et de sa descente aux enfers programmée, afin que le bon peuple, celui qui a encore la chance de travailler, se taise et se satisfasse de ce qu'il est et de ce qu'il a... Si certains pouvaient même devenir la courroie de transmission du pouvoir, ce serait parfait.

Le choix que nous n’avons pas doit être compensé par une vigilance accrue de tous les instants et à tous les niveaux. Indignons-nous, certes, et dénonçons !

Mais questionnons aussi les prétendants au pouvoir, de sorte que les « rentrées » prochaines soient moins douloureuses pour les plus fragiles d’entre nous.

 

Pour combattre efficacement le FN, il faut d’abord comprendre sa nouvelle ligne politique.

fn_1.jpgVoici un article fort intéressant totalement pompé (!) sur ResPublica, et écrit par Evariste. Cet article propose d'aller "un peu plus loin" dans l'analyse des politiques menées par les partis traditionnels et de mettre en perspective la nouvelle ligne du FN. Indispensable.

Jean Jaurès nous a enseigné que « Le courage c’est de rechercher la vérité et de la dire, c’est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe et de ne pas faire écho, de notre âme, de notre bouche et de nos mains aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques… ». Dans notre dernier édito, nous avions conclu sur la « Suite au prochain numéro ». Et bien, nous n’avons pas été déçus, les analyses du clergé médiatique et des publications des partis de gauche (y compris la gauche radicale) ont de notre point de vue un métro de retard sur l’analyse.Presque partout, on minimise que la majorité des 62,3 % (soit près des deux tiers !) qui s’est abstenue ou mis un bulletin nul ou blanc dans l’urne est parmi les couches populaires (ouvriers et employés qui représentent la majorité du peuple soit 53 %).

Presque partout, on met l’accent sur le fait que dans le second tour, « c’est essentiellement un électorat de droite qui glisse vers le FN » sans faire une analyse de classe de cet électorat. Comme si la gauche (y compris la gauche radicale) pouvait espérer aller vers une transformation sociale et politique sans un soutien massif des couches populaires !

Presque partout, on fait mine de croire que sans poser la question du libre-échange, de l’euro, de la rupture avec le turbocapitalisme et du modèle politique, on peut continuer à être crédible vis-à-vis du peuple. La gauche radicale a mené en 2004-2005 la campagne exemplaire du non de gauche au Traité constitutionnel européen (TCE). Les couches populaires et une portion significative des couches moyennes ont compris le message de cette campagne. Elles savent que le libre-échange est une des causes de la montée des inégalités sociales, de la misère et de la nouvelle pauvreté. Elles savent que l’euro réalisé entre des pays très divergents en termes de système de protection sociale et écologique est une impasse. Ils savent qu’il n’y a plus de sortie de crise dans le cadre du turbocapitalisme. Ils ont compris que la démocratie anglo-saxonne communautariste n’est pas le nirvana espéré. Une écoute et une lecture des propos du clergé médiatique et de la majorité des responsables des partis montrent bien que ces analyses font comme si le peuple n’avait pas compris cela. Le problème est qu’il l’a compris. Et des formules du type « Non à l’Europe actuelle et vive l’Europe sociale » est un voeu pieu tant que l’on ne précise pas le chemin à prendre pour arriver à cette Europe sociale.

Laisser au FN le monopole de l’utilisation des mots et locutions « protectionnisme »,« non à l’euro », « laïcité », et bien d’autres est criminel. D’autant plus que la grande majorité des couches populaires et une partie significative des couches moyennes ont bien compris que le repli nationaliste prôné par le FN et par la droite souverainiste n’est pas la solution. Alors, pourquoi ne pas mener une gigantesque campagne d’éducation populaire tournée vers l’action contre la droite et le FN tout en développant une ligne économique et politique crédible ?

Oui, nous devons appeler à combattre le libre-échange et le protectionnisme de droite et d’extrême droite et promouvoir le néo-protectionnisme écologique et social ! Oui, nous sommes d’accord pour une monnaie unique entre des pays à systèmes de protection sociale et écologique équivalents, mais pas entre des pays à système de protection sociale et écologique divergents.

Dans ce dernier cas, on ne peut que parler de monnaie commune et de solidarité internationaliste.

Oui, nous pensons que la phase actuelle du capitalisme que nous appelons turbocapitalisme ne permet plus la sortie de crise et qu’il faut donc dépasser ce stade économique et politique. Oui, nous pensons qu’il faut promouvoir un autre modèle politique et nous mettons en débat l’actualisation du modèle de la républiquesociale qui a porté les grandes heures de notre histoire ( Révolution française et naissance de la 1ére république le 22 septembre 1792, Révolution de 1848 qui a vu germé le concept de république sociale, les grande avancées de la 3e république avec le soutien massif de Jean Jaurès et de ses amis, le mouvement de 1936, le Conseil nationalde la résistance et son programme révolutionnaire).

Oui, nous pensons que le FN est raciste et xénophobe, mais pour le combattre, la diabolisation est d’un autre âge et qu’il faut le combattre sur les causes de sa poussée et comprendre qu’il change de ligne politique.

C’est pourquoi nous vous proposons la lecture dans ce numéro de deux textes qui vont dans le sens de la clarification. L’un de l’économiste Jacques Sapir, posant une fois de plus le problème de l’euro et que nous empruntons à nos amis de Mémoire des luttes. L’autre de l’économiste Isaac Joshua, qui après l’avoir présenté sur la liste du Conseil scientifique d’ATTAC, nous a autorisé à le publier. Dans ce dernier article, Isaac analyse le changement de ligne du Front national qui est sous-estimé par les « belles âmes » ici et là. En lisant cet article, vous comprendrez pourquoi nous avons mis en chapô de cette chronique la célèbre phrase de Jean Jaurès. Que vous ne soyez pas d’accord avec toutes les propositions de ces deux économistes n’est pas le plus important. Le plus important est qu’ils posent chacun à leur manière, comment appliquer la célèbre phrase de Jean Jaurès.

 

Le Wikio peut-il virer un blog pour ses appartenances politiques ?

kdb4.JPG Hier, la blogosphère gauchisante (pléonasme ?) répertoriée au Wikio était sens dessus-dessous ! Vous savez, le Wikio, ce site qui classe les blogs chaque mois dans différentes rubriques et qui fait que quelques-uns se demandent s'ils auront encore la plus grosse pour les 30 jours qui viennent... Bon, je me moque, mais j'en fais partie ! C'est aussi pour çà que je me moque...

Dès mon inscription au Wikio (septembre 2009), je m’étais étonné du mode de calcul (je n’y connais rien en algorytme, et j’ai passé l’âge de m’attarder à ce genre de trucs !), pensant que le classement reflétait essentiellement la qualité des billets ! Erreur. Aujoud'hui, je considère plus Wikio et autres Blogonet comme des annuaires. Par ailleurs, mon égo (tout relatif !), est satisfait de la place que j'occupe "dans le machin", et je sais que j'ai plus de chances de baisser que de grimper au classement.

Alors, que s'est-il donc passé ?

Figurez-vous qu'un blog plutôt fachisant a intelligemment utilisé à son paroxisme le mode de calcul qui fait monter ou descendre les blogs au classement. Avec cette manoeuvre, il aurait eu toutes les chances d'arriver en tête à la rubrique politique, mais également au général. Fichtre !

On imagine la panique en coulisse : mails en pagaille, surchauffe téléphonique, réunions au sommet autour de M. Wikio. Et puis crac, dans la journée d'hier, la décision est connue : le blog en question est purement et simplement viré du Wikio... Ah bon !?

Question.

N'ayant plus rien à prouver sur mes convictions et mes prises de position solidement ancrées à gauche (non, je n'ai pas dit au PS, j'ai dit à gauche !), je me permets une question :

Puisque le FN est considéré par la loi comme un parti comme les autres (pignon sur rue, subventions d’Etat, élus issus des urnes…), quelle légitimité a-t’on à chasser les représentants de son idéologie, des lieux d’expression auxquels tous les autres ont accès ?

L’Allemagne des années 30, qui n’a pas su répondre à cette question, a précipité l’Europe et le monde dans la barbarie que l’on sait.

Du courage...

Il n’y a pas 36 réponses possibles : le FN et ses officines doivent être déclarés illégaux par la loi de la République. A moins que ce parti et ses idées servent d'autres fins pour les gouvernements successifs...!?

C’est du courage de nos représentants qu’il en va, car en ce qui concerne "le peuple", nous fûmes, 82% à être très clairs en 2002, me semble-t'il…

Et cela dépasse largement notre petit monde blogosphérique.

(Photo : Philippe Méoule 2009)

 

Blog, politique, caricature et journalisme.

Merci, tout d’abord aux 10 blogueurs qui se sont déplacés mercredi 10 novembre dernier jusqu'aux portes de la Normandie. blog_10_nov_2010_djony_2.jpgComme quoi Gisors n’est pas si loin ! Mais au fait, loin de quoi ?

Savez-vous que Gisors est la 5ème ville de l’Eure (+ de 12 000 habitants), à la même distance de Paris que d’Evreux (70km), avec un train direct pour St-Lazare et le RER à 20 minutes ! Et je ne parle pas de son patrimoine : son château, son église, ses rues pavées, ses commerces, son centre nautique inter–régional, et un bassin de vie de… 60 000 habitants. Son hôpital qui résiste et sauvegarde ses urgences, sa maternité, son bloc opératoire... Bref, Gisors, vous y viendrez ! Mais je m’égare !

Merci, ensuite à Marcel Larmanou, maire, vice président du Conseil général d’avoir accepté avec spontanéité cette invitation. Rien ne l’y obligeait : qu’a- t-il donc encore à prouver ? Le maire de Gisors est beau joueur et ne se défile devant rien ni personne : il a répondu durant la soirée à tout et à tout le monde. A sa façon, bien sûr. Vous en connaissez beaucoup qui répondent à la façon des autres, vous !?

Je pense que peu d’élus sont prêts à affronter une armée de blogueurs comme la nôtre. blog_10_nov_2010_djony_5.jpgTiens, je lance un appel à ses collègues Haut-Normands, « petits ou grands ». On verra les retombées. A mon avis, je ne vais pas être débordé par les réponses, peu friands qu’ils sont en général pour ce genre d’exercices !

Je veux poursuivre en rendant un hommage particulier à Michel Boulleveau, le webmaster du site/blog d’« Un autre Gisors ». Invité a cette soirée, il a, lui aussi, répondu spontanément. Chapeau bas, Michel, puisque vous saviez que vous ne seriez pratiquement entouré que de personnes qui ne partageraient pas vos idées. Bon, il a y avait un Modem ! Mais il vous a fallu du courage, ce dont vous n’avez pas manqué. En même temps, personne ne vous a étrillé, hein ! Vous voyez que les gens de gauche peuvent avoir de l’éducation ! En tout cas, merci pour votre présence ! Belle leçon commune de démocratie.

Et puis, il y avait Djony. Caricaturiste humaniste, il possède l’intelligence du regard et la sensibilité artistique. Il trace nos moindres détails en frappant au cœur et à la tête. Grâce ou à cause de lui (c’est selon), son miroir nous renvoie à notre réalité. Djony n’est jamais méchant, il force juste le trait de ce que nous sommes.

Enfin, notre ami Fabien Massin de l’Impartial a couvert cette soirée en s’impliquant et en rendra compte dans les colonnes de son journal, et peut-être même au-delà . Un échange journaliste/blogueur a pu s’installer avec Jean-Charles Houel, à qui on ne la fait pas ! blog_10_nov_2010_djony_3.jpgUn débat politique avec Marcel Larmanou a même failli tourner vinaigre.

Il était 23h58, le restaurateur m’avait demandé de libérer les lieux vers minuit. J’ai sauté sur l’occasion, d’autant qu’on était quelques-uns à « avoir école le lendemain matin ».

Cela ne vous avait pas échappé, le principe du blogueur est d’écrire ce qu’il a lu, vu ou entendu, bref, ce qu'il a vécu ! Je vous engage donc à lire la version de chacun de mes invités sur son blog : Jean-Charles et Raynald, Denis et Virginie (elle existe, oui, oui, elle est même très sympathique !), Alain, Patrick, Christian, Arnaud, Michel, sans oublier d’aller vous régaler sur le site de Djony !

J'engage les blogueurs de chaque région à se réunir. Ne serait-ce que pour mettre des têtes sur des noms, sortir de l'anonymat, et comme dirait l'autre, qui ne s'en prive pas : "en plus, on boit un coup !"

Allez, je passe la main pour la prochaine rencontre… qui sera forcément différente !

(Illustrations de Djony 2010 pour Philippe Méoule. Tous droits réservés.)

 

Wikio en novembre, suspense en décembre !

ordichat.jpg Bon, ça y est le Wikio de novembre a rendu son verdict, après celui de Blogonet il y a quelques jours. Je grimpe de 91 places au général (410ème sur environ 365 000), et de 7 places à la rubrique politique pour m'installer (provisoirement !), à la 63ème.

L'ami Nicolas nous propose un focus de la situation nationale, tandis qu'Alain Rey analyse la blogosphère Haut-Normande. On les en remercie.

On notera qu'Arnaud est dans le top 100 au général avec la 97ème place, et se retrouve en tête dans la contrée des Vikings. Bravo pour son travail, mais dommage qu'il se soit défilé pour la rencontre des blogueurs de mercredi 10 novembre à Gisors ! On ne lui en veut pas (trop), compte-tenu du panel qui sera réuni !

Je ne saurais trop vous engager à visiter les blogs suivants dont je remercie les auteurs pour leur active participation, leur gentillesse naturelle, leur perspicacité légendaire... Ce qui ne doit pas vous empêcher d'aller lire tous les autres !

Le Solitaire de la Lune 3

Partageons mon avis 2

Le coucou de Claviers 2

Carnet de notes de Yann Savidan 2

La Maison du Faucon 2

Au comptoir de la Comète 2

100 000 V 2

Un raleur de plus 2

Le blog de aurelinfo.over-blog.com 2

LES JOURS ET L'ENNUI DE SEB MUSSET 1

Bah !1

Une Autre Vie 1

Saint-Pierre-des-Corps, c'est où ça 1

Arnaud Mouillard 1

Les Peuples du Soleil 1

CAC 69 1

Voilà, et maintenant, au boulot, tout le monde, c'est pas l'actu qui manque...

 

Du blog à la politique : l'engagement à visage découvert.

Pour (enfin), répondre à Yann et aux autres Premier Conseil municipal du 22 mars 2008. à propos de la question posée : « peut-on être blogueur et prendre des responsabilités électives ? », je m’en vais donc esquisser quelques arguments.

Tout d’abord, je précise que je suis moi-même Conseiller municipal délégué (aux fêtes et cérémonies), de la ville de Gisors, aux portes de la Normandie. Mais si vous connaissez ! Lorsque vous partez de Paris pour aller à Dieppe, vous traversez cette gentille petite ville de 12 000 habitants, dont les Templiers ont rendu célèbre un trésor qui a fait couler beaucoup d’encre !

Elu depuis mars 2008, je tiens mon blog depuis mai de la même année. Il y a dans ma démarche une logique d’engagement dans les 2 cas. D’une part, je m’engage sur une liste à exercer des responsabilités dans un domaine précis : c’est un acte citoyen et public, où je me dois de respecter les règles de la République, et où je me dois d’autre part, de jouer collectif : un joueur de foot ne marque pas sciemment un but contre son équipe !

Lorsque Yann précise qu’il manquerait de « diplomatie pour accepter les règles du jeu qu'exigent ces fonctions », je ne crois pas, et ce pour une raison : il fait partie des blogueurs qui ne pratiquent pas l’anonymat. En cela, il assume à visage découvert chaque mot de chaque article de son blog. Il pourrait donc parfaitement assumer le fait d’être élu sur une liste. Je ne dis pas tête de liste, encore que de nombreux maires ont franchi le pas. (Mais il est vrai que leurs blogs sont souvent très institutionnels).

Ainsi, je commente (à visage découvert), sur mon blog, l’actualité nationale et internationale. Je m’autorise à commenter la vie de la commune à l’occasion des Conseils municipaux, à travers un billet que j’intitule « Brèves de Conseil ».

Grâce à l’humour et en précisant toujours gueule4.JPGque ce que j’écris n’engage que moi, je propose un compte-rendu qui est plutôt apprécié et sans doute considéré comme consensuel. Je pense que plus la commune est grande et plus on est totalement libre de ses propos. Envoyer une pique à l’opposition est considéré comme « militant », mais le plus difficile est bien de mesurer ses mots concernant ses propres amis ! Je reconnais en cela que la double casquette est risquée. Mais l’est-ce plus que de taper sur son patron ou son entreprise ? Je ne parle pas pour ceux qui restent anonymes, évidemment !

Pour conclure, je pratique ces 2 activités avec beaucoup de plaisir et sans aucune schizophrénie, en sachant les aborder chacune pour ce qu’elles sont, pour ce que j’en fais et pour ce qu’elles m’apportent.

Photos : © Philippe Méoule 2008, 2010.

 

Du blog à la politique.

C'est Yann qui lance une chaîne, chaine_v_lo.jpgen demandant si l'on peut être blogueur et exercer des responsabilités politiques ou si l'on peut passer de l'un à l'autre. Il me tague avec quelques autres et je l'en remercie.

Travaillant tout le week-end et ayant un Conseil municipal lundi soir, j'écrirai un "vrai" billet sur le sujet en tout début de semaine. Mais d'ores-et-déjà, ma réponse est oui, même si cela oblige parfois à quelques circonvolutions... réfléchies, si-possible !!! Peut-être est-ce plus facile à gauche qu'à droite ? A voir ! On pourrait aussi se poser la question pour les journalistes. Bref, je m'y colle lundi ou mardi.

 

Une semaine politique et commémorative.

Une semaine comme bien d'autres, finalement, à 1 ou 2 détails près. A chacun d'y trouver le sien...assemblee_nationale_01.jpg

Politique.

Lundi 14 juin, Sarkozy sera en déplacement à Berlin pour une réunion avec la chancelière allemande Angela Merkel, en remplacement de celle qui avait été annulée. Il y prépareront le sommet européen de ce jeudi 17 juin, ainsi que les prochains G8 et G20.

Mardi 15 : c'est la retraite (selon le gouvernement).

Ca va tanguer mercredi 16 juin à l'Assemblée nationale, lorsque Eric Ciotti, député Ump des Alpes Maritimes, présentera son projet de loi, prévoyant la suspension des allocations familiales en cas d'absentéisme scolaire.

Dominique de Villepin créera officiellement son parti politique "libre et indépendant", samedi 19 juin.

Commémorative.

C'est mercredi 16 juin que personne (enfin, je crois !), ne fêtera le gouvernement du Maréchal Pétain mis en place le 16 juin 1940. Ne pas le fêter, on est d'accord, mais parler de cette période est essentiel.

En revanche, la cérémonie officielle de l'appel du 18 juin, sera célébrée dans toutes les communes de France. Sarkozy fera le déplacement à Londres à l'occasion du 70e anniversaire de cet évènement.

C'est vrai que c'est un peu terne...

 
Blog des blogs