Philippe Méoule.

Philippe Méoule.

Faire un don.

La campagne d'hiver 2012/2013 des Restos du Cœur ne se fera pas toute seule. Les dons sont les bienvenus. Tous les renseignements sur http://www.restosducoeur.org/

Derniers commentaires

Mot clé - Sarkozy

Fil des billets

Un budget "pieds nickelés"...

billets_de_banque.jpgVoilà, tout le monde en a largement entendu parler ce week-end-end, le gouvernement a donc concocté son (notre !) budget 2013. Le budget est l'acte majeur d'une collectivité, quelle qu'elle soit. C'est d'ailleurs pour cela que, de manière systématique, l'opposition du moment ne la vote pas. Je dis "opposition du moment", car cela concerne autant la droite que la gauche.

En fait, je crois bien que JM Ayrault a copié les bases du budget élaborées par son prédécesseur F Fillon... Je ne vois pas d'autres explications, tant ce budget libéral, accorde toute la place qu'il convient aux recommandations européennes, tant il flatte les fameux "marchés", qui rappelons-le, ne sont rien d'autre que des fonds de pension aux mains de spéculateurs sans scrupule et contente les agences de notations !

Tout ceci est d'autant plus gênant, que pour nombre de mesures, le candidat Hollande, se présentait (le Bourget, janvier 2012), en pourfendeur de la finance mondiale, parlant de cet "adversaire invisible" qu'il combattrait sans relâche. Mais il est vrai que les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent !!!

Prenons quelques exemples au débotté:

- l'annonce en fanfare de la tranche d'impôts à 75%, qui tombe finalement à 67%, puisqu'en sont exclues certaines cotisations sociales, dont la CSG... De plus, les modalités d'application de cette mesure restent floues: est-ce, par exemple, la totalité du million d'euros qui sera taxée ou uniquement la part au delà dudit million?

- le fameux gel du barème sur le revenu (pensé par le gouvernement précédent), qui va, d'un coup d'un seul, non seulement augmenter sensiblement l'impôt de ceux qui le paient déjà, mais qui de plus rendra éligible au même impôt sur le revenu, des foyers fiscaux qui ne l'étaient pas, notamment les retraités... Et qui se souvient qu'en avril dernier, le candidat Hollande déclarait tout de go à l'Expess "qu'il n'y avait pas plus injuste que cette mesure" !!! On est d'accord, M. Hollande...

- et que dire de cette énorme augmentation du tabac (du jamais vu), et de l'augmentation des bières, le tout sous couvert de santé publique... Pour le moment, on ne toucherait pas à la TVA, ce qui est dommage, car quitte à taper les couches sociales les moins favorisées et à développer l'injustice, c'est maintenant qu'il fallait le faire !!!

- dans un autre registre, l'Etat s'engage à réaliser des économies sur son fonctionnement. D'après René Dosières, d'ailleurs, il y a de quoi faire. Mais cela concerne aussi les collectivités locales, que le gouvernement précédent avait déjà taclé sévèrement. Qui dit collectivités, dit politique de proximité (crèches, écoles, voirie, securité, dépendance des personnes âgées...), ce qui signifie que ce sont à nouveau les familles qui sont visées. Bravo, la gauche, Sarkozy n'aurait pas mieux fait !!!

Oui, ce budget social-démocrate libéral à la Schroëder ou à la Blair est un budget "pieds nickelés", en cela qu'il nous arnaque, ne correspondant pas aux promesses du candidat socialiste.

Question: à quoi bon continuer à voter aux élections nationales et européennes puisque ce ne sont pas les politiques qui décident des grandes orientations, mais les spéculateurs...!?

 

Et toi, tu la sens monter, la vague !?

vague.jpgSarkozy a déclaré au JDD :"je sens monter la vague !".

Nous aussi ! On sent l'énorme vague qui va l'embarquer loin, mais très loin de nous...

 

Sarkozy, une fin shakespearienne, le talent en moins ...

arlequin.jpgL'Europe, les riches, la France, les socialistes, le FN, les élites, les ouvriers, la CGT, la main tendue, les lacrymos, le président, Villepin, le candidat, l'Elysée, le QG, Depardieu, LVMH, aidez-moi, tiens, j'allais oublier Bayrou, bref, il joue à qui perd-perd en essayant tout et n'importe quoi, oubliant que dans cette bataille, son pouvoir lui échappe, le pavé (à défaut de le prendre dans la gueule !), se dérobe sous lui... Une sorte de dramaturgie, de fin shakespearienne, le talent en moins ! Le président en lambeaux, le candidat en arlequin est perdu.

A Hollande d'être bon, maintenant, car il ne peut plus perdre, il ne doit pas perdre. Face à un Sarkozy genoux à terre, une défaite serait de la seule responsabilité du candidat PS... Au boulot, aux fourneaux, haut les choeurs !!!

(Source : lemonde.fr) C’est la "première élection présidentielle du XXIe siècle." Foi de Nicolas Sarkozy, qui bat les estrades en répétant : "Gauche, droite, centre, extrême droite, tout cela est dépassé ! Le seul débat qui vaille est de construire une France capable de résister à la pression du monde nouveau."

On voudrait prendre au mot le président-candidat, découvrir ce qu’est ce rendez-vous nouveau mais c’est raté. La campagne de 2012 a un air de déjà-vu. C’est un condensé de presque toutes celles qui ont déjà été menées avec grosses ficelles et vieux réflexes. Démonstration.

D’abord, comme en 1981, déclencher l’émoi des riches que l’on promet de saigner et qui se demandent s’ils ne vont pas prendre la route de l’exil comme ils l’avaient fait, sitôt François Mitterrand élu, pour mettre à l’abri leurs lingots d’or.

Mais, cette fois-ci, ils ne peuvent même plus compter sur la mansuétude de la droite. François Hollande menace de les taxer à 75 % au-delà de 1 million d’euros ? Nicolas Sarkozy promet de les rattraper s’ils fuient par le biais d’une nouvelle taxe sur le capital. Bien joué – et ils ne se sont même pas concertés !

Simplement "le président des riches" a beaucoup à se faire pardonner. Et cela ne lui déplaît pas de faire monter Mélenchon.

Ensuite, comme en 1988, exploiter jusqu’à la corde la thématique du rejet. C’est ainsi que François Mitterrand avait vaincu Jacques Chirac, au terme de deux années d’une cohabitation tendue. François Hollande attaque de la même façon Nicolas Sarkozy, dont le quinquennat a enregistré des records d’impopularité.

Sans cesse, le candidat socialiste renvoie l’adversaire à son bilan, donnant à sa campagne un caractère essentiellement défensif. Il joue l’apaisement après des années de turbulence. Cela ressemble au "ni-ni" mitterrandien.

Mais, comme en 1995, tenter de renverser la table, en jouant le peuple contre les élites, la province contre Paris, Paris contre Bruxelles. C’est le pari de Nicolas Sarkozy, qui veut rééditer le coup de Jacques Chirac lorsque le sage Edouard Balladur s’était mis en tête de le détrôner.

Et tant pis si l’Europe, que le président sortant prétend avoir sauvé, en prend de nouveau pour son grade. C’est une guerre de mouvement à caractère populiste où tous les coups sont permis.

Et, pour finir, comme en 2002 , le poids du Front national qui, quelque soit le résultat de Marine Le Pen, aura réussi à donner le ton de la campagne ; produire et consommer français, se méfier de l’étranger, douter de l’Europe, pousser jusqu’à la porte des abattoirs pour débusquer l’islam.

Il manque à ce tableau deux dates : 1974 et 2007. Normal. C’était, pour le coup, deux vrais rendez-vous de rupture, avec promesse de lendemains différents et qui chantent. Les Français semblent vaccinés. On ne leur fera pas le coup trois fois.

 

Sarkozy planque Borloo chez Véolia !

borloo.jpgDonc, le bruit court que Jean-Louis Borloo serait nommé par son pote Sarko à la tête de Véolia, en remerciements de service rendus... Est-ce vraiment le bon profil pour le géant de la distribution de l'eau !?

 

Sarkozy : la France snob.

Et hop, un petit montage maison... Et un lien trouvé . la_france_snob.jpg

 

Sarkozy sauvera Lejaby comme il a sauvé Gandrange...

lejaby.jpgSarkozy, sauveur de Lejaby, comme il a sauvé Gandrange ? Les 93 salariés de l'usine d’Yssingeaux (Haute-Loire), dont l’activité a été délocalisée en Tunisie, attendent des "actes concrets", après les engagements du chef de l’État, dimanche soir, qui a assuré qu'il ne les laisserait "pas tomber".

"Je ne laisserai pas tomber les gens de Lejaby", a déclaré dimanche Nicolas Sarkozy lors de son intervention télévisée. "J'espère que dans quelques jours on aura trouvé la solution" pour l'usine, a ajouté le président. Au mois de février 2008, il avait déclaré aux salariés d'Arcelor-Mittal que "l’État préfère investir pour moderniser le site plutôt que de payer de l’argent pour accompagner des gens soit en préretraite, soit au chômage . Nous sommes prêts à mettre de l’argent pour faire des investissements qui auraient dû être faits depuis longtemps !". Deux mois plus tard, il avait promis de venir sur place au mois de juin «pour graver dans le marbre les engagements de l’Etat». A Gandrange, on l’attend toujours. Si une stèle a été élevée par les salariés en "hommage" aux promesses non tenues par Nicolas Sarkozy, l’aciérie a bel et bien fermé ses portes entraînant la disparition de la moitié des 1 100 emplois.

"Maintenant nous attendons des actes concrets et pas seulement des promesses. Nous avons encore en mémoire les engagements de Gandrange en Moselle où les emplois devaient être maintenus et aujourd'hui ils ont disparus", a écrit lundi le personnel dans une lettre adressée au président, également envoyée aux médias. "Nous nous réjouissons que vous ayez enfin pris conscience des dégâts des licenciements et des délocalisations", ajoutent les salariés, qui depuis une dizaine de jours occupent leur atelier et se disent prêts à continuer leur mobilisation jusqu'à l'élection présidentielle "si nécessaire". "Notre lutte est le symbole de toutes les luttes contre les licenciements et la désindustrialisation", estiment-ils. "Nous attendons un projet de reprise de l'activité et le recul des licenciements prévus le 7 février jusqu'à la mise en place de ce projet" ajoutent ces 90 femmes et trois hommes.

Devenue le symbole de la désindustrialisation dans la campagne électorale, l’usine Lejaby attirent les émissaires des candidats à la présidentielle pour se poser en sauveur. "L’attention médiatique est telle qu’ils n’oseront pas fermer le site tout de suite", estime Raymond Vacheron, représentant de la CGT textile en Haute-Loire sur l’Humanité.fr, qui lutte aux côtés des ouvrières pour le maintien des emplois. « Il y a beaucoup d’agitation, mais on veut du concret, pas des promesses », a insisté Raymond Vacheron.

 

France/Allemagne contre Hollande...

Comme quoi, ils ont peur de la gauche, hein ! A moins que ce ne soit du peuple !? Quoiqu'il en soit, il faudra savoir si les moyens déployés ce soir sont comptabilisés dans les comptes de campagne !? Tout de même !

En cliquant ICI, vous pénètrerez en quelque sorte les pensées de Sarkozy et Merkel dans ce photo-montage, avec la réponse de Hollande, bien sûr ! soutien_merckel.jpg

Et oui, sur pas moins de 6 chaînes de télé (faut bien çà pour être un peu audible !), Sarkomel vs Merkozy (et réciproquement), va tenter ce soir de reprendre la main, là où Juppé a échoué... SarkozyMerkel_inside.jpg

 

Sarkozy doute : la gauche gagnera en mai 2012...

sarko_dort.jpgDans l'esprit de Sarkozy, il y a un doute : "En cas d'échec, j'arrête la politique. Oui, c'est une certitude." (On a mal pour lui !). C'est ce que le chef de l'Etat déclare, depuis quelques jours, quand on l'interroge sur l'hypothèse de sa défaite à l'élection présidentielle en 2012. C'est donc bien qu'il l'envisage comme possible en dépit des manifestations d'enthousiasme et des protestations de confiance qu'il multiplie devant ses visiteurs.

"De toute façon, je suis au bout, ajoute-t'il. Dans tous les cas, pour la première fois de ma vie, je suis confronté à la fin de ma carrière." Celle-ci, ajoute-t-il, peut intervenir dans quelques mois ou dans cinq ans. "

Bon, ici, on préfèrerait tout de suite ! Dire que ce sera simple pour la gauche et Hollande, on ne le dira pas non plus !

Toutefois, on sent chez nos adversaires un vrai doute. Le fameux tract qu'ils ont sorti à 6 millions d'exemplaires en témoigne. Quand on titre: "Rétablissons la vérité sur notre bilan", c'est que l'on bat en retraite, c'est que l'on envisage la défaite. La gauche avait commis ce même genre d'erreur prémonitoire en affichant, dans les années Jospin :" Au secours, la droite revient !".

De plus, le contenu du tract est une mine pour les militants de gauche : chaque action est nommée et chiffrée ! Que du bonheur pour leur foutre sur la gueule !!! Ne nous gênons pas, il ne se gêneront pas non plus...

Au fond, après 10 ans de pouvoir, la droite a peut-être envie de se reposer quelques années... Ce qui ne serait pas idiot !

 

Tout le monde ne gagne pas le vendredi 13 !

Comme le souligne "aimablement" avec son crayon toujours inspiré mon dessinateur préféré, © Djony, tout le monde ne peut pas gagner le vendredi 13. CQFD. Je me permettrai même de rajouter que certains sont en passe de perdre le 22 avril et le 6 mai ! Après 5 ans de marasme, cela ne serait que justice....nico_vendredi_13-6.jpg

 

Les 6 millions de chômeurs souhaitent une bonne année à Sarkozy.

b_b__gorille.jpgJe ne sais pas comment Sarkozy présentera ses (derniers!) voeux aux Français, et s'il souhaitera une TRES BONNE ANNEE aux 6 millions de chômeurs français - de souche ou non, d'ailleurs!? Mais les chiffres du chômage sont là, criants, tenaces, gluants, et ce n'est pas le ministre du chômage Xavier Bertrand, avec son sommet social du 18 janvier prochain, rebaptisé à la hâte, sommet pour l'emploi (et ma main...!), qui va y changer quoique ce soit. Observons plutôt ces quelques chiffres et réflexions...

chiffres_ch_mage.gifSource des chiffres: http://www.travail.gouv.fr/

Les catégories ont changé depuis février 2009, au revoir les catégories 1,2,3,4,5,6,7,8 bonjour A,B,C,D,E ce qui ne change en rien la magouille des chiffres du chômage puisque seule la catégorie A est comptée.

Catégorie A: Demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi, tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, sans emploi (cherchant un emploi à plein temps et à durée indéterminée (CDI).

Catégorie B: Demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi, tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, ayant exercé une activité réduite courte (cherchant un CDI à temps partiel).

Catégorie C: Demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi, tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, ayant exercé une activité réduite longue (cherchant un emploi à durée déterminée (CDD), temporaire ou saisonnier).

Catégorie D: Demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi, non tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi pour diverses raisons (stage, formation,maladie, etc.), sans emploi.

Catégorie E: Demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi, non tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi en emploi (par exemple : bénéficiaires de contrats aidés).

Catégorie ABC: Demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi.

Catégorie ABCDE: Demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi

Et nous ne comptons pas :

==> Les séniors de + de 55 ans, souhaitera t-il

==> Les quatre départements français d'outre-mer (Réunion, Guadeloupe, Martinique et Guyane),

Ce qui fait pas mal de personnes non comptées dans le calcul du chiffre du chômage, on doit frôler les 6 millions de chômeurs !!!!

Nouveauté: Tous les mois retrouvez le total de toutes les catégories, ce qui donne une grosse différence entre les chômeurs officiels annoncés et les chômeurs réels !! Merci au site Chomiste-Land pour ce travail de vérité.

 

Virer Sarkozy sans faute !

Nicolas intime l'ordre à tous les blogueurs de publier ce message...

Je m'y emploie donc, non sans préciser que la faute de frappe au point 14 me gêne !

Virer Sarkozy, d'accord, mais alors sans faute, hein !!! bilan_hauteur.gif

 

Sarkozy en guerre contre l'Europe pour sauver les pauvres...

justice_dame.jpgLe président Nicolas Sarkozy a jugé mardi qu'il "était de la responsabilité" de l'Europe "de garantir les financements" du Programme européen d'aide aux plus démunis (PEAD), dans un communiqué diffusé par l'Elysée.

"Il serait inacceptable que l'Europe abandonne les plus faibles de ses concitoyens", a ajouté le chef de l'Etat, en souhaitant "que les voies européennes permettant de pérenniser le PEAD soient dégagées d'ici à la fin de l'année".

Nicolas Sarkozy a souligné que "la France (était) très attachée" à ce programme "qui permet à 18 millions d'Européens de bénéficier quotidiennement d'une aide alimentaire".

"Face à la crise, ce programme est la preuve tangible du principe de solidarité en Europe", a-t-il relevé, avant d'ajouter qu'il était "de la responsabilité" de l'Europe "de garantir les financements qui permettent aux associations caritatives partout en Europe de remplir leurs importantes missions".

__Le PEAD, qui permet de distribuer une aide alimentaire tirée théoriquement des stocks européens de la Politique agricole commune, est menacé d'une réduction très forte en raison de la baisse des excédents agricole. Les ministres de l'Agriculture de l'UE sont réunis mardi à Bruxelles pour discuter notamment de ce dossier.__

Bon, rien à voir dans les prises de position de Sarkozy, avec la présidentielle de 2012, hein ! Pas de mauvais esprit, s'il vous plaît...

 

DSK à la rubrique faits divers; les socialistes disqualifiés.

roses_fan_es.jpgVoilà ! Celui que les responsables actuels du PS nous présentaient il y a encore peu comme le combattant unique de Sarkozy et de son clan arrogant, comme le sauveteur des petites gens face aux débauches néolibérales de cette droite RGPPiste, ou encore comme le M. Propre qui allait nettoyer les écuries d’Augias d’un pays ruiné par la mondialisation, celui-là, donc, « the perv », comme l’appellent dorénavant les Américains, est « visitable » à la rubrique faits divers des gazettes.

En tout cas, cela ne saurait tarder car la seule raison, en effet, de le trouver à la « Une » des journaux, est qu’il fait encore vendre du papier. Pour combien de temps ? Comme pour Haïti, Fukushima,ou les printemps arabes, le rouleau compresseur de la communication de masse passera vite à autre chose. « The show must go on ». DSK n’y dérogera pas : encore quelques jours, et hop, il faudra « descendre » en page 10 ou 12 pour accéder à un entrefilet, coincé entre un voleur de voitures et un petit dealer de quartier. Ce pourra très bien être aussi un petit délinquant harceleur de jeunes femmes…

Disqualification.

Au PS, on savait. Dans les milieux politiques et économiques, on savait. Dans les rédactions, on savait aussi ! A tel point que certaines journalistes ne voulaient plus interviewer notre homme, et que pour les plus téméraires d’entre elles, les rédacteurs en chef leur conseillaient de se faire accompagner. Rien que çà… Donc, les milieux autorisés, comme disait Coluche, savaient et nous prenaient pour des gogos ! Merci à eux.

Que des journalistes se taisent de peur de perdre leur emploi, cela se comprend ; que leur hiérarchie garde le silence sous couvert de déontologie devient à ce niveau de gravité un peu plus tendancieux. Que tous les autres aient fait l’autruche ou s’en soient amusés est simplement choquant, scandaleux, disqualifiant.

Oui, je mesure mes propos, et pense que ceux, notamment à la direction du PS, qui savaient, sont disqualifiés et devraient, comme l’avait fait pour d’autres raisons, un de leur ancien leader « tirer toutes les conséquences et se retirer de la vie politique… ».

Comment envisagent-ils une seule seconde tenir des discours de moralisation de la vie politique ? Comment songent-ils nous expliquer la nécessité de faire des efforts dans notre quotidien ? Comment auront-ils l’audace de nous parler d’intégrité ? Comment auront-ils l’arrogance de se présenter devant les électeurs ? Comment pensent-ils que l’ont va voter pour eux ? De qui se moquent-ils ? Pour qui se prennent-ils ?

Plusieurs personnes m’en sont témoins, j’ai toujours pensé et dit que « DSK était de gauche comme je suis curé ! ».

Mais, homme de gauche convaincu et bien que non-encarté au PS (ni ailleurs), je me disais qu’il faudrait jouer collectif le moment venu. Je me disais que j’avais un an pour trouver au directeur du FMI des atours de gauche… Je m’y résolvais tant bien que mal, en me consolant d’un possible départ de Sarkozy ! Mais je ne me faisais guère d’idées sur sa politique économique, sur son approche de la mondialisation et je l’attendais bec et ongles sur la révision des politiques publiques (RGPP), sur la réforme des Collectivités locales, sur les hôpitaux, sur la carte judiciaire, scolaire, bref, sur l’ensemble des réformes mises en place depuis 2007. Mais, je le répète, je ne me faisais aucune idée. Je pensais juste que la méthode serait moins violente…

Et ce n’est pas le choix du PCF pour Mélenchon qui va me rassurer… Mais je garde le moral, tant la vie vaut d’être vécue.

Bien entendu, l’avis de tous intéressera les lecteurs de ce modeste blog. Aussi, blogueurs, lecteurs, commentateurs, faites vous plaisir sur votre clavier

 

A chacun son concombre, sa vache folle, son Tchernobyl, son DSK...

concombre_masqu_.jpgFranchement, les espagnols n'ont pas à se plaindre. Leurs concombres sont pourris et impropres à la consommation, soit ! C'est gênant, c'est embêtant, mais, comme pour la vache folle d'un autre pays européen en son temps, on s'en remettra. Hé ! Ho ! On s'est bien remis de Tchernobyl, non !?... Alors !

Non, nous en France, on est décidément les plus forts... Et globalement, on est bien plus emmerdé, tout en pensant qu'on a la plus grosse. Ah bah, c'est forcé, çà, hein ! On est comme çà, nous : on a eu Mitterrand, la grande arnaque à gauche; permettez-moi d'épargner Chirac, le grand couillon de service à droite; on a aujourd'hui Sarkozy, le fossoyeur de la République, et on nous vendait, jusqu'il y a peu DSK, la vertu faite homme... Que l'on nous appelle "CON" tout de suite, on devrait gagner du temps...

Franchement, les Espagnols, ils sont gentils, je les adore, mais avec leurs concombres, ils jouent petits bras, non !?...

Ah, y'a des jours, qu'est-ce qu'on aimerait avoir des problèmes de concombres, hein !? Juste des problèmes de concombres... même masqués...

 

Les Grecs n'aiment plus DSK...

sarko_et_dsk.jpgPffff, ça part mal pour le prochain président candidat de Gauche français du monde. Une malencontreuse déclaration a choqué nos amis Grecs. Ils ne seraient pas un peu susceptibles, ces Grecs là. C'est fou, en ce moment, le nombre de personnes qui perçoivent des propos insultants? Ca doit être l'arrivée du printemps...

(Source : l'Humanité) Nicolas Sarkozy n'a pas visionné le documentaire consacré à Dominique Strauss-Kahn sur Canal+, dimanche dernier, et le fait savoir par le site lexpress.fr. mais les grecs l’ont regardé. Depuis dimanche, toutes les télévisions grecques passent en boucle les propos que Dominique Strauss-Kahn, toute la presse s'en fait l'écho et provoque un tollé en Grèce, rapporte le Figaro.

Dans le documentaire, qui suit le patron du FMI au siège de l'institution et à travers le monde, la candidature de DSK à l'élection présidentielle de 2012 semble de plus en plus évidente. On y voit le directeur général du FMI voulant jouer la compréhension face aux invectives des manifestants grecs à Athènes. Devant la caméra, «DSK» se lâche: « La réalité, c'est que ces gens-là, ils sont dans la merde. Et y sont gravement, déclarait le patron du FMI. Ils ont beaucoup bricolé, ils savent très bien qu'ils ne paient pas d'impôts, que c'est un sport national de ne pas payer d'impôts en Grèce, que ça truande un maximum. Mais d'un autre côté, si on n'était pas venu à la dernière minute quand ils nous ont demandé de venir, ils seraient tombés au fond du gouffre. », affirme le directeur du FMI.

Des déclarations qui passent mal dans l'opinion publique grecque alors que le pays, déjà humilié par son recours à l'aide du FMI et affaibli par une cure d'austérité historique, s'apprête à endurer une troisième année de récession. Depuis dimanche, presse écrite, journaux télévisés, émissions politiques, éditorialistes et politiciens se relaient pour réagir, parfois violemment au propos de «DSK». «Venant d'un socialiste, qui en plus, veut être président de la République française, c'est trop !, estime Notis Papadopoulos, directeur de la rédaction de Ta Nea. Il dénigre les sacrifices du peuple grec face à la sévérité du plan de rigueur imposé par le FMI », critique-t-il. Georges Papaconstantinou, ministre des Finances grec, vient de lui demander au nom de son gouvernement des explications.

 

Sarkozy, Khadafi, Kouchner... et les autres (aussi) !

sarko__kadafi_et_les_autres.jpg Vous avez remarqué comme le bon docteur Kouchner était particulièrement discret, par les temps qui courent !? On se demande pourquoi...

LE CAIRE (Reuters) - Mouammar Kadhafi a accusé jeudi Oussama ben Laden de manipuler les protestataires tentant de renverser son régime, qu'il a décrit comme de jeunes gens perturbés par des drogues hallucinogènes.

Deux jours après un long discours télévisé dans lequel il promettait de mater par la force la révolte en cours, le dirigeant libyen s'est cette fois exprimé par téléphone à la télévision libyenne, sans apparaître à l'écran, pour lancer un appel au calme au cours d'une intervention décousue.

"Ils ont 17 ans. On leur donne des pilules la nuit, on leur met des substances hallucinogènes dans leurs boissons, leur lait, leur café, leur Nescafé", a affirmé Mouammar Kadhafi, qui a perdu le contrôle d'une grande partie de son pays.

"Ce sont des criminels (...) Est-il normal de laisser ce phénomène perdurer dans la moindre ville? (...) Nous ne verrons jamais en Libye ce qui s'est produit en Egypte et en Tunisie, jamais", a-t-il ajouté en allusion aux récentes révolutions dans ces deux pays voisins de la Libye.

"(En Egypte et en Tunisie), ils ont besoin de gouvernements et ils ont des revendications. Notre pouvoir est entre les mains du peuple", a poursuivi le dirigeant libyen en référence à son régime censé permettre une expression directe de la population via des comités révolutionnaires.

CONDOLÉANCES

Mouammar Kadhafi a présenté ses condoléances aux victimes des affrontements et il a appelé au calme les personnes qui, selon lui, se battent entre elles.

Affirmant qu'Oussama ben Laden est "le vrai criminel", le dirigeant libyen a invité la population à ne pas se laisser influencer par le chef du réseau islamiste Al Qaïda.

Les autorités libyennes ont pour habitude de regrouper tous leurs opposants derrière la même étiquette d'Al Qaïda.

"Ben Laden (...) voilà l'ennemi qui manipule le peuple", a lancé Mouammar Kadhafi. "Ne vous laissez pas influencer par Ben Laden."

"D'un point de vue national, moral, éthique (...) ils devraient arrêter. Je n'ai aucune autorité découlant de la loi ou d'autres décisions de quelque sorte, je n'ai qu'une autorité morale", a dit celui qui se présente comme le guide d'une révolution plutôt que comme un chef d'Etat.

"Aucune personne saine" ne devrait rejoindre les rangs de la révolte, a-t-il dit, en invitant la population à désarmer les contestataires.

Le soulèvement ne cesse de gagner du terrain et des affrontements ont eu lieu à Zaouiyah, à une cinquantaine de kilomètres seulement de Tripoli, la capitale.

"Ce qui se passe à Zaouiyah est une farce (...) Les gens sains ne participent pas à une telle farce", a dit Mouammar Kadhafi.

"Vous, habitants de Zaouiyah, arrêtez vos enfants, prenez leurs armes, détournez les de Ben Laden, les pilules les tueront", a-t-il ajouté. "Laissez le pays en paix."

(Bureau du Caire, Jean-Stéphane Brosse et Bertrand Boucey pour le service français)

 

Services publics Français et politique étrangère.

coq.jpgCe que nous observons et commentons des révolutions en cours au Proche et Moyen-Orient ne doit pas nous faire oublier les politiques menées en France par SMS (Sa Majesté Sarkozy), notamment celles visant à démanteler les services publics, au profit du privé. C'est Bah !? by CC qui, si j'ose dire, nous fait une piqûre de rappel avec le témoignage d'une infirmière.

J'en profite pour renvoyer à un billet que j'avais écrit en novembre dernier sur le sujet, et à une analyse pointue du"5ème risque" par M'sieur Patrick. En fouillant sur le net, vous trouverez de nombreux écrits sur ce qu'il est convenu d'appeler "la RGPP" (Révision générale des politiques publiques).

Restons vigilants car beaucoup de dégâts peuvent encore être fait pendant un an. Et durant la campagne, exigeons des socialistes qu'ils se prononcent clairement sur leurs intentions d'abroger ou non les réformes concernant les services publics.

 

Woody Allen et Carla Bruny à Cannes cette année : sans moi !

Non mais il est devenu fou Woody Allen ou quoi ? Déjà , tourner un film avec Carla Sarkozy, c'est limite de la provocation, mais faire en sorte que ce film soit projeté en avant-première à Cannes, là, je ventile, je dynamite... Donc, c'est décidé, je n'irai pas à Cannes cette année. Et vous ?

 

Le XXIe siècle, âge d’or des services publics ?

jaur_s.jpgAnicet Le Pors est un peu le père des réformes de la Fonction Publique sous le gouvernement Mauroy. (Non, sur la photo, c'est Jaurès !). A ce titre, il a toute légitimité à s'exprimer sur le sujet, ce qu'il ne manque jamais de faire. Avec intelligence, clairvoyance et humilité. D'aucun ferait bien, à droite d'en prendre de la graine, et à gauche (socialistes, entre autre), de réviser leurs classiques... Il nous propose en effet, comme d'autres le font également, une remise en cause des théories libérales sur les services publics, (comme Sa Majesté Sarkozy -SMS-, l' a encore fait aujourd'hui), en nous expliquant qu'elles sont non seulement l'avenir de la nation, mais du monde. Je me suis permis d'ajouter à son texte (États généraux du Service public – Orly, 29-30 janvier 2011), quelques liens indispensables à mes yeux. J'attends, évidemment, des réactions !

Lire la suite...

 

Pourquoi les enseignants ont boycotté les voeux de SMS (Sa Majesté Sarkozy) ?

caricature_enseignante.jpgQuelle bande de malotrus, ces enseignants ! Ils sont à la botte de leurs syndicats et ne se déplacent même pas pour honorer SMS, ni pour applaudir à tout rompre ses réalisations et projets de démantèlement de l'Education nationale... Et on leur confie nos enfants !!! Comment voulez-vous qu'ils ne deviennent pas des gauchistes !? Finalement, Chatel avec ses sinistres idées, ne tient pas ses troupes. Pas étonnant qu'il ait été lourdé de L'Oréal... Tu parles d'un DRH !!! Tu parles d'un ministre !!!

 

Les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent...

sarko_pour_moi.jpgEn cette année forcément pré-electorale, dans la perspective de la présidentielle du printemps 2012, les candidats, de droite comme de gauche, ne vont pas manquer de nous abreuver de promesses. C'est peut-être le moment de se remémorer quelques extraits des promesses et engagements du candidat Sarkozy en 2007. Comme quoi, les promesses n'engagent vraiment que ceux qui les écoutent !

Bon, de l'autre côté, au PS, on nous (re)fait le coup de Jarnac, me direz-vous, avec un casting assez peu renouvelé ! On lit même que ce serait la gauche la plus bête du monde...

Ils vont devoir déployer des trésors d'ingéniosité pour nous convaincre... Ils n'auront pas trop d'une année car nous serons très vigilants.

Voici donc un florilège des promesses de Sarkozy durant la campagne de 2007.

Lire la suite...

 

Visite de SMS (Sa Majesté Sarkozy) à Vernon (fin... peut-être !).

Vini, Vidi, peut-être Vici... à Vernon. On verra ! Il y a prochainement des élections. Pas sûr qu'une telle visite suffise ! ariane.jpg

En attendant, je vous conseille la video du journaliste-blogueur José Alcala, gérant de Demain Louv..., pardon, de Caméra Diagonale, qui en homme de droite et néanmoins grand copain de Franck Martin, PRG, maire de Louviers, avait ses entrées pour filmer SMS. Ledit monarque ne devait pas être totalement au courant quand on voit les yeux qu'il lui lance au début de la video ! Brrrr !

Sinon, le discours, blablabla, n'annonce rien de nouveau, puisque les 250 millions d'euros évoqués pour la SNECMA (moteurs d'Ariane), étaient déjà prévus dans le plan de relance. Mais les nombreux invités triés sur le volet, de préférence UMP et de préférence priés de venir applaudir SMS étaient bien là (j'en connais !), et ont applaudi aux bons moments, ouf ! Certains ne risquaient pas d'être invités, çà, c'est sûr !

Prenez la peine de visionner la video d'Alcala. Vous y remarquerez la suffisance du député de la circonscription, Franck Gilard, l'air ravi de François Loncle (député socialiste de l'Eure !), les fautes (hélas, habituelles !) de français de notre président, la transparence de Bruno Lemaire, l'absence intellectuelle d'Eric Besson (qui a dit pléonasme !?), les pitoyables acquièscements de Valérie Pécresse... Bref, la cour et SMSdans un déplacement pré-électoral !

 

Sa Majesté Sarkozy (SMS !), en visite à Vernon (suite).

Les 4 de Tours (St-Pierre-des-Corps, c'est ou, çà ?), nous informent sur les moyens pris pour sécuriser la visite de Mister President, demain à Vernon. Bon, une chose est sûre, il ne viendra pas en Air Sarko One, vu que Vernon est à 30 km d'Evreux, là où se trouve le garage du joujou !

Pour la petite histoire, j'ai croisé ce soir un petit élu UMP qui avait reçu une petite invitation. Sa petite joie se lisait dans ses petits yeux : il aura sûrement une petite place sur un petit strapontin et verra de loin le petit président...

Ci-après, le plan sécurisé du site visité par SMS. Merci aux Corpopétruciens !!

Visite_SNECMA_SAFRAN_de_Nicolas_Sarkozy__C3_A0_Vernon.JPG

 

Sarkozy en visite à Vernon, dans l'Eure, mardi 14 décembre.

Ouahou ! On a trop de la chance, nous, dans l'Eure ! Le Président en personne, y vient nous rendre visite. La vérité ! Juste pour Noël ! Ben, vous savez quoi ? Je ne demande rien au Père Noël, parce que mon cadeau, sarko_noel.jpgc'est lui ! Ah, ah, c'est pas tout le monde qui peut en dire autant, hein !?

(Source : Paris-Normandie)." Le président de la République se rendra mardi 14 décembre dans l'Eure pour une visite de terrain consacrée à l'industrie française et plus particulièrement à l'avenir de la filière spatiale. A Vernon, le chef de l'État visitera le site Safran-Snecma, motoriste aéronautique et spatial. Des moteurs spatiaux de nouvelle génération en cours d'assemblage lui seront présentés, ainsi que les différentes étapes d'usinage de certaines pièces de ces moteurs. Nicolas Sarkozy présidera ensuite à Saint-Marcel une table ronde sur l'avenir de l'industrie spatiale et la politique industrielle de la France. Le chef de l'État sera accompagné de Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Bruno Le Maire, ministre de l'Agriculture, de l'Alimentation, de la Pêche, de la Ruralité et de l'Aménagement du Territoire, Éric Besson, ministre auprès de la ministre de l'Économie, des Finances et de l'Industrie, chargé de l'Industrie, de l'Énergie et de l'Économie numérique, et René RICOL, commissaire général à l'investissement."

Tiens, je serais curieux de connaître la liste des élus locaux invités... Si quelqu'un a la liste, je suis preneur !

Bon sinon, les flics, au boulot, hein ! Parce qu'en fonction du bordel qu'il y aura ou pas, c'est soit promotion, soit mutation, voire même rétrogradation ! Bon là, faudrait vraiment que les "gauchistes" s'agitent...

 

Sarkozy, Hortefeux, la RGPP, le Kremlin des blogs à la Comète... et la pagaille !

Ce titre peut sembler alambiqué et pourtant il est d’une logique implacable. Vous allez comprendre. kdb1.JPG Comme de coutume, le boss, le gérant, le taulier, le singe si vous préférez, de Partageons mon avis (et autres manifestations blogosphériques remarquables), tenait réception, ce soir, dans son fief du Kremlin-Bicêtre, et plus particulièrement au lieudit « La Comète ».

Les blogueurs zinfluents de la toile se doivent d’être là. Moi-même… si vous voyez ce que je veux dire, hum, en toute modestie, bien sûr… Bref !

Ils lui apportent des poulets, des fruits, du riz, de la bière, en contrepartie de quoi, assis sous son arbre, il prodigue conseils, trucs et ficelles, pour que, peut-être un jour, il se voit délogé durablement des sommets du Wikio et de Blogonet ! Il est comme çà, il est bon. En fait, c’est un peu notre gourou de secours… (Elle est bonne, celle-là, non !?).

La pagaille.

Et bien ce soir, je suis triste et en colère. Triste, parce que je n’ai pu me rendre à La Comète, et en colère parce que mon absence porte un nom : la RGPP. ( Révision Générale des Politiques Publiques. Il s’agit de l’ensemble des réformes voulues par Sarkozy concernant les services publics (Hôpital, sécurité, santé, éducation, justice, équipement…).

Tiens, l’équipement, c’est quoi ? Ah, ben c’est entre autre, la rationalisation et la recentralisation des DDE (Direction Départementale de l’Equipement). Vous savez, les mecs habillés en orange dont on se moque, en disant qu’il y en a un qui tient la pelle et deux qui le regardent ! Avant 2007, il y avait des DDE un petit peu partout sur le territoire. C’était une des fonctions régaliennes de l’Etat. Depuis 2008, c’est fini. Ces services ont été démantelés : moins de personnels (que des fainéants !), et disparitions des subdivisions dans les coins les plus retranchés des départements. Donc, moins d’interventions et un temps beaucoup plus long à leur mise en œuvre… Ceci étant valable également à Paris et en banlieue, on l’a vu !

Alors, forcément, quand il neige comme hier, dès qu’une situation un peu exceptionnelle se présente, nous manquons d’hommes et de moyens. Alors, c’est la pagaille. Oui, M. Hortefeux, cela ne vous fait pas plaisir et vous démentez, mais c’était la pagaille : la politique que vous soutenez et que vous appliquez ne répond pas aux besoins les plus élémentaires des Français.

Que cela vous plaise ou non, votre politique est une politique de pagaille dans tous les domaines du service public.

Et moi, ayant été pris hier dans les embouteillages du côté de Chartres (8 heures pour faire 150 km !), je ne souhaite pas renouveler l’expérience ce soir. Alors je ne suis pas à La Comète… La pagaille, vous dis-je !

 

N'oublions ni Woerth, ni Bettencourt, ni Compiègne...

C'est mon ami Djony qui me rafraîchit la mémoire avec un dessin de grande qualité, comme d'habitude. Mais, cest vrai çà, que devient le formidable, le grandiose, l'excellentissime Eric Woerth, lâché comme un vieux sac et usé jusqu'à la corde par son non moins sublimissime ami Sarkozy !?

Je suis sûr que les Yann, El Camino, Partageons l'addiction, Peuples du Soleil, 100 000 V et autre Trublyonne ont leur avis sur la question...

woerth_caricature_djony.jpg

(Illustration : Djony 2010, pour Philippe Méoule, tous droits réservés)

 

Sarkozy sur TF1.

Ce soir, j'avais un Conseil communautaire Gisors-Epte-Lévrière, alors Djony m'a résumé la prestation de Sarko. Finalement, je crois que je n'ai rien loupé ! En plus, y'avait une consigne ! intervention_televisee_sarko.jpg (Illustration Djony 2010, tous droits réservés)

 

Sarkozy, Fillon et la dépense publique...

Fillon vient de déclarer à l'Assemblée que "la priorité absolue était la lutte contre les déficits et la réduction de la dépense publique"... bastille1.JPGFort bien ! Parallèlement, un ami m'adresse une lettre d'un "vieux Commandant militaire de la Gendarmerie, qui en a pourtant vu d'autres et c'est peu de le dire", comme il se décrit lui-même.

Nous sommes obligés de constater (mais non d'admettre), qu'il y a dépense publique et dépense publique, lutte contre les déficits et lutte contre les déficits ! Cà doit dépendre de l'endroit où l'on se trouve, de là où l'on parle et de l'angle d'attaque choisi. Sinon, je ne vois pas !

Lettre d'un commandant de gendarmerie.

"Mardi 3 mars 2010 à 11h00, l'empereur SARKOZY était chez nous, dans la Drôme...

A l'heure des économies, à l'heure où il faut se serrer la ceinture, il a encore "claqué des millions d'euros pour sa propagande !!! 1265 gendarmes déployés !!! Oui, vous avez bien lu 1265 !

Nous avons monté la garde 24h/24 à l'aérodrome de Chabeuil et à la gare TGV. Son altesse ne voulant pas venir en Falcon , il est venu en Airbus (plus spacieux et nettement plus "digne" de son rang, du moins le pense-t-il). Seulement, il n'y avait pas de rampe pour le faire descendre de l'avion ; ce n'est pas grave, on en a fait venir une, vite fait, par convoi exceptionnel depuis Lyon !!!

Pour ne pas être gêné , l'Empereur a eu la voie rapide Valence/ Romans coupée dans les deux sens pendant 30 mn. 60 voitures d'usagers de la SNCF (sur son passage) ont été mises à la fourrière. Si jamais il y avait eu un contretemps, ce n'était pas grave : un hélico Puma était tenu à sa disposition ainsi qu'un hélico Gazelle en appui....

Il est donc allé faire le beau sur deux sites (Ecole de Chatuzange-le-Goubet et salle polyvalente d'Alixan) et pour se faire mousser, il a invité 3000 personnes à un petit vin d'honneur avant de remonter dans son avion à 14h00. Je vous laisse faire le calcul de la facture à l'adresse des contribuables que nous sommes... Dire que la France est au bord de la faillite et lui, il nous met une balle dans la nuque !

En 26 ans, j'en ai fait des services de ce genre (sous Mitterrand et sous Chirac) mais jamais je n'ai vu un tel déploiement et surtout un tel coût !

Pour info, c'est une évidence, mais il est bon de le dire... au moindre sifflet, au moindre tag , à la moindre banderole hostile, le préfet sautait ainsi que le Commandant de Groupement de gendarmerie...

Pauvre France, nous sommes tombés bien bas avec un tel imposteur ! Je suis non seulement écoeuré mais révolté que tant d'argent soit claqué et que mes voitures de service affichent 250.000 km au compteur..."



Signé : Un vieux commandant militaire de la Gendarmerie, qui en a pourtant vu d'autres et c'est peu de le dire.

(Photo : © Philippe Méoule 2010)

 

Cohn-Bendit devient commentateur de foot sur Canal+...

Nous serions le 1er avril, tout le monde penserait que j'y vais un peu fort ! J'aurais créé un site "People Insolite", cela deviendrait presque crédible ! cohn_bendit___flic.jpg

Rien de tout cela, vous êtes bien de sur mon seul et unique blog politique d'informations et je vous l'annonce : Daniel Cohn-Bendit va devenir commentateur de matches de football pour Canal+ ! On est loin du révolutionnaire juvénile qui faisait peur à de Gaulle !

En même temps, vous me direz, Sarkozy fait bien de la politique, Philippe Val est bien directeur de France Inter et Domenech a bien quelques vélléités dans le théâtre... Alors, pourquoi pas le foot, hein, Dany !?

 

Nicolas Sarkozy, président le plus impopulaire de la Ve République...

sarkozynapoleon.jpgSarkozy manque de plus en plus d'aisance pour avancer ! Selon un sondage BVA-Orange-L'Express-France Inter, le chef de l'Etat recueille 69% de mauvaises opinions.

En même temps, c'est un peu le contraire qui nous aurait étonné, ne serait-ce que pour çà, pour çà et aussi un peu pour çà ! Mais chacun peut trouver d'autres bonnes raisons...

- page 1 de 2

 
Blog des blogs