photo_terre_par_satelite.jpgEn ce moment, en France tout va bien ! Merci ! Au moins jusqu'au 6 mai, hein, parce qu'après, c'est une autre histoire... Remisé au second plan dans les discours des candidats à la présidentielle, le marasme continue pourtant de toucher les Européens. Et les indicateurs sont loin d'être rassurants. A part peut-être Mélenchon (oui, je sais, là, je ne suis pas objectif... ben quoi, on est en campagne ou pas!!?), qui mentionne le référendum européen de 2005 qui s’était soldé par la victoire du non à 55%. « C’est la réplique de 2005 », lance le président du Front de gauche qui , à force de grimper dans les sondages, (13%à 14% des intentions de vote selon les instituts ) grignote non seulement l’électorat de Marine Le Pen qu’il désigne comme « une bête malfaisante » mais aussi celui du candidat socialiste qu’il considère désormais comme « un concurrent » à rattraper. Hé, hé !

Ceux qui me connaissent savent que si mon coeur (soigné à l'excellente clinique d'Evecquemont !), penche vers une gauche plus rouge que rose, je ne suis pas sectaire et reconnais des vertus à chacun, pour peu qu'elles soient honnêtes, y compris à droite : si, si il y a des gens honnêtes à droite... Décidément, je ne ferai jamais de carrière, moi !!!

Mais revenons à mes mouftons (comme ils disent sur France Inter) !

L'excellent et tellement réaliste GEAB (Global Europe Anticipation Bulletin) nous rappelle à la réalité qui nous pétera à la gueule dès le 7 mai au matin, en insistant sur les cinq orages dévastateurs de l'été 2012 qui seront au cœur du basculement géopolitique mondial :

Le premier trimestre 2012 a largement commencé à établir qu'une époque était en effet en train de se terminer avec notamment : les décisions de la Russie et de la Chine de bloquer toute tentative occidentale d'ingérence en Syrie (1) ; la volonté affirmée des mêmes, associées à l'Inde (2) en particulier, d'ignorer ou de contourner l'embargo pétrolier décidé par les Etats-Unis et l'UE (3) à l'encontre de l'Iran ; les tensions croissantes dans les relations entre les Etats-Unis et Israël (4) ; l'accélération de la politique de diversification hors du Dollar US conduite par la Chine (5) et les BRICS (mais également le Japon et l'Euroland (6)) ; les prémisses du changement de stratégie politique de l'Euroland à l'occasion de la campagne électorale française (7) ; et l'intensification des actes et discours alimentant la montée en puissance de guerres commerciales trans-blocs (8). En Mars 2012, on est loin de Mars 2011 et du « bousculement » de l'ONU par le trio USA/UK/France pour attaquer la Libye. Mars 2011, c'était encore le monde unipolaire d'après 1989. Mars 2012, c'est déjà le monde multipolaire de l'après crise hésitant entre confrontations et partenariats. La suite est à lire en exerçant un petit clic ici... Bon week-end à tous !!!