bougie_4_ans.jpgMon blog a eu 4 ans ce 28 mai.

Durant ces 48 mois, j’ai conscience d’avoir participé à mon niveau à la défaite de cette droite sarkozyste qui, sous prétexte de redonner vigueur à la France, l’a au contraire mise à genoux en s’alignant sans aucun discernement sur la politique hyper libérale de Merkel, aux seules fins de servir la caste du grand capital mondial, puis en décrédibilisant l’image de notre pays en répondant aux injonctions de Bush fils, notamment.

La liste est longue, de ce hold-up qui a duré 5 ans : mise à sac des services publics avec la RGPP (hôpital, école, police et gendarmerie, justice, collectivités territoriales…), perte considérable du pouvoir d’achat des classes moyennes, mépris total du monde ouvrier (aucune augmentation du Smic durant 5 ans), enfumage médiatique à tous les étages (un fait divers = une loi, confusion volontaire entre communication et action, personnalisation outrancière du pouvoir, volonté délibérée d’opposer les Français entre eux : jeunes/seniors – ville/campagne – immigrés/ Français – pauvres/riches – travailleurs/chômeurs…), favoritisme indécent pour les plus riches avec la loi TEPA (souvent amis personnels du président), perte de l’aura de la France à l’étranger, affaiblissement de la langue française dans le monde, alignement atlantiste avec l’OTAN (principe anti gaulliste par essence), pour finir dans les bras de Marine Le Pen, en épousant ses thèses les plus extrêmes… Vous conviendrez qu’en 4 ans, j’avais de quoi faire!

Que vont devenir les blogs antisarkozystes (mais pas que !) comme le mien !?

La question de la poursuite des blogs « de gauche » a été posée il y a déjà quelques mois par plusieurs d’entre nous, et récemment encore, après la victoire de François Hollande, le sujet revenait sur le devant de nos écrans blogosphériques, ainsi que dans la presse.

Plusieurs raisons, me semble-t-il, plaident dans le sens, non seulement d’un maintien de nos blogs, mais plus encore d’un renforcement de notre vigilance, de nos investigations et de nos argumentaires.

Tout d’abord, il faut donner une majorité parlementaire à François Hollande, composée de socialistes bien sûr, mais aussi d’écologistes et de Front de Gauche. Ces deux entités seront indispensables pour aiguillonner régulièrement le gouvernement et éviter des dérives (toujours possibles), trop démocrates-chrétiennes, voire libérale : un genre de « firewall », en quelque sorte !

Ensuite, on voit bien comment certains umpistes ne digèrent pas la victoire de la Gauche : lorsque sur une radio nationale (France Inter), Estrosi parle de « la presque victoire de Sarkozy », ou qu’un maire d’une grande ville affirme que « la victoire de Hollande est illégitime », on se dit qu’on aura besoin de toutes les bonnes volontés pour préserver la démocratie…

De tels propos sont récupérés et recyclés par certains blogueurs de droite qui, se retrouvant soudain dans l’opposition, souhaiteraient créer la même dynamique que la blogosphère de gauche avait su initier, faire grandir et amplifier. Taper sur Hollande comme on tapait sur Sarko n’est ni aisé ni crédible, de par la personnalité même du Président, mais aussi de ses méthodes, sans parler du style… Bref, à part les plus intelligents, ou les plus sincèrement réacs, les autres vont non seulement s’y épuiser, mais aussi s’y casser les dents ! Quand ils n'ont pas déjà fermé boutique...

kdb1.JPGEnsuite, et j’aurais sans doute du commencer par là, les blogueurs de gauche sont une bande de copains, nombreux à se connaître « dans la vraie vie », dînant et buvant des coups ensemble, rigolant et s’engueulant, avant de recommencer : et ainsi de suite… Je ne suis pas certain que ce soit la même chose chez nos collègues de droite. Ils nous diront, et peut-être même qu’on ira de temps à autres fréquenter leurs bistrots !!!

Bref, 4 ans de blogs, fier du travail accompli, heureux des rencontres effectuées, impatient de celles à venir, plein de sujets à traiter… disons que c’est reparti pour 4 ans !!!