dray.jpgLe député PS Julien Dray a convié samedi soir dans un bar parisien Ségolène Royal, Manuel Valls et Pierre Moscovici notamment, pour fêter son anniversaire mais sans les avertir de la présence de Dominique Strauss-Kahn parmi les convives, ce qui a provoqué leur départ.

Il serait dommage, c'est un euphémisme, que les conneries de 2 ou 3 bling-bling du PS fassent rater la dernière marche à François Hollande. Si les zozos du genre Dray ou DSK avaient l'obligeance de se planquer jusqu'au 6 mai, cela conviendrait au peuple de gauche, le vrai !

Article à lire ici dans intégralité.