arlequin.jpg"Coucou, me revoilà", pourrai-je écrire pour parodier la Une du journal Le Point de cette semaine !

Si je ne suis pas guéri (on n'emploie pas ce mot pour un cancer !), ni même encore déclaré en rémission (ce qui arrivera peut-être d'ici 2 mois environ), les médecins s'accordent à penser que l'évolution de ma situation est positive, que les réactions de mon organisme à la chimiothérapie sont très satisfaisantes... ce que je confirme !

Certes, j'écris ce billet du fond de ma chambre stérile ; certes, plusieurs mois sont encore nécessaires pour que j'espère retrouver une vie quasi normale ; certes, j'aurai des contrôles et des soins plus ou moins importants jusqu'à la fin de mes jours puisque planera à chaque instant au dessus de ma tête, cette épée de Damoclès, ce crabe pour lequel je n'en pince absolument pas et que pour finir, je boufferai... et non l'inverse (de préférence avec de la mayo et un bon coup de vin blanc...!!!). Mais le moral est bon, la confiance en l'avenir totale, et la soif de vivre, intacte.

D'ailleurs ce "retour en blogosphère" me tardait vraiment afin de commenter à nouveau l'actualité politique et sociale, et ce pour 3 raisons:

1/ le statut de malade ne me convient pas et je refuse de m'y installer tant le regard de la plupart des autres dans ce cas vous interdit de penser, de parler et d'agir : comme si être malade altérait la légitimité de vos propos...

2/ Ayant fait partie des électeurs qui ont installé François Hollande à l'Elysée, certaines décisions et orientations prises durant l'étê et même encore maintenant, m'étonnent quand elles ne m'insupportent pas... le dire est essentiel.

3/ je sais que mon absence a été un moment difficile pour nombre d'entre vous, quand ce ne fut pas un vrai manque d'analyse et d'intelligence (je plaisante, évidemment - quoique !!!).

Donc, à très vite pour reprendre nos petites habitudes d'échanges d'idées, de coups de gueule et de coups de cœur.