Merci, tout d’abord aux 10 blogueurs qui se sont déplacés mercredi 10 novembre dernier jusqu'aux portes de la Normandie. blog_10_nov_2010_djony_2.jpgComme quoi Gisors n’est pas si loin ! Mais au fait, loin de quoi ?

Savez-vous que Gisors est la 5ème ville de l’Eure (+ de 12 000 habitants), à la même distance de Paris que d’Evreux (70km), avec un train direct pour St-Lazare et le RER à 20 minutes ! Et je ne parle pas de son patrimoine : son château, son église, ses rues pavées, ses commerces, son centre nautique inter–régional, et un bassin de vie de… 60 000 habitants. Son hôpital qui résiste et sauvegarde ses urgences, sa maternité, son bloc opératoire... Bref, Gisors, vous y viendrez ! Mais je m’égare !

Merci, ensuite à Marcel Larmanou, maire, vice président du Conseil général d’avoir accepté avec spontanéité cette invitation. Rien ne l’y obligeait : qu’a- t-il donc encore à prouver ? Le maire de Gisors est beau joueur et ne se défile devant rien ni personne : il a répondu durant la soirée à tout et à tout le monde. A sa façon, bien sûr. Vous en connaissez beaucoup qui répondent à la façon des autres, vous !?

Je pense que peu d’élus sont prêts à affronter une armée de blogueurs comme la nôtre. blog_10_nov_2010_djony_5.jpgTiens, je lance un appel à ses collègues Haut-Normands, « petits ou grands ». On verra les retombées. A mon avis, je ne vais pas être débordé par les réponses, peu friands qu’ils sont en général pour ce genre d’exercices !

Je veux poursuivre en rendant un hommage particulier à Michel Boulleveau, le webmaster du site/blog d’« Un autre Gisors ». Invité a cette soirée, il a, lui aussi, répondu spontanément. Chapeau bas, Michel, puisque vous saviez que vous ne seriez pratiquement entouré que de personnes qui ne partageraient pas vos idées. Bon, il a y avait un Modem ! Mais il vous a fallu du courage, ce dont vous n’avez pas manqué. En même temps, personne ne vous a étrillé, hein ! Vous voyez que les gens de gauche peuvent avoir de l’éducation ! En tout cas, merci pour votre présence ! Belle leçon commune de démocratie.

Et puis, il y avait Djony. Caricaturiste humaniste, il possède l’intelligence du regard et la sensibilité artistique. Il trace nos moindres détails en frappant au cœur et à la tête. Grâce ou à cause de lui (c’est selon), son miroir nous renvoie à notre réalité. Djony n’est jamais méchant, il force juste le trait de ce que nous sommes.

Enfin, notre ami Fabien Massin de l’Impartial a couvert cette soirée en s’impliquant et en rendra compte dans les colonnes de son journal, et peut-être même au-delà . Un échange journaliste/blogueur a pu s’installer avec Jean-Charles Houel, à qui on ne la fait pas ! blog_10_nov_2010_djony_3.jpgUn débat politique avec Marcel Larmanou a même failli tourner vinaigre.

Il était 23h58, le restaurateur m’avait demandé de libérer les lieux vers minuit. J’ai sauté sur l’occasion, d’autant qu’on était quelques-uns à « avoir école le lendemain matin ».

Cela ne vous avait pas échappé, le principe du blogueur est d’écrire ce qu’il a lu, vu ou entendu, bref, ce qu'il a vécu ! Je vous engage donc à lire la version de chacun de mes invités sur son blog : Jean-Charles et Raynald, Denis et Virginie (elle existe, oui, oui, elle est même très sympathique !), Alain, Patrick, Christian, Arnaud, Michel, sans oublier d’aller vous régaler sur le site de Djony !

J'engage les blogueurs de chaque région à se réunir. Ne serait-ce que pour mettre des têtes sur des noms, sortir de l'anonymat, et comme dirait l'autre, qui ne s'en prive pas : "en plus, on boit un coup !"

Allez, je passe la main pour la prochaine rencontre… qui sera forcément différente !

(Illustrations de Djony 2010 pour Philippe Méoule. Tous droits réservés.)