foot_et_fric.jpgJe ne parle jamais de foot sur ce blog. En fait, ce billet n'en parle pas non plus, tant le sujet est social, politique et financier.

Nicolas Anelka, le petit gars de Trappes, connu pour son "caractère difficile", vient donc de signer avec le club de Shangaï, pour la bagatelle de 234 000 euros... par semaine !

234 000 euros pour taper dans la baballe, n'est-ce pas quelque peu démesuré !?

Oh, il ne s'agit même pas de comparer avec les Smicards ou les cadres, et encore moins avec ceux qui manquent du strict nécessaire : il s'agit juste de s'étonner qu'une telle situation puisse exister ! Il s'agit simplement de réfléchir à la valeur des choses !

Et là, j'avoue que je ne comprends ni n'adhère.

Allez ensuite parler de crise, d'austérité, d'efforts, de solidarité, de justice sociale ou d'éducation... Je crains que cela soit un peu compliqué et inaudible !

La dignité devrait parfois prendre le dessus de toute ambition... Oui, je sais, c'est idiot !