Vu comment ça démarre, j'ai l'impression que ça va être très long jusqu'en mai 2012. Entre les candidats qui abandonneront en cours de route, ceux qui se feront renverser accidentellement, et ceux qui pataugent déjà dans le caniveau, la question est : combien restera-t'il de supporters-électeurs !?

Comme disait l'autre :" la route est droite, mais la pente est dure..."