la_faucheuse.jpgC'est Iboux qui a lancé la question il y a quelques semaines.

Après la victoire de la gauche (qui n'est pas encore acquise, donc restons mobilisés), il y aurait, d'après Iboux, moins de sujets pour râler, et donc moins de raisons de bloguer ! Voire.

Tout d'abord, si Hollande gagne, on peut imaginer que nos petits copains de droite, avec ou sans étiquette, vont, durant 5 ans, nous rendre la monnaie de notre pièce et s'en donner à coeur joie dans le dynamitage "façon puzzle" ! On aura là des raisons de bloguer pour leur expliquer que : "oui, mais non, en fait, Hollande, il avait dit çà, mais pas exactement, et que de toute manière, s'il ne peut concrétiser telle ou telle promesse, c'est de la faute de Sarkozy qui avait plombé le sujet durant les 5 précédentes années, etc, etc" !!! Ben quoi, vous croyez p'têt qu'on va s'gêner dans la mauvaise foi !!?? Vous vous gênez, vous, les blogueurs de droite, depuis 1995 !?

Ensuite, les blogueurs de gauche honnêtes (si, si, j'en connais !), qui ne seront pas morts le 6 mai d'un coma éthylique, feront montre de pédagogie, mettant en exergue les changements profonds que la politique menée par la nouvelle équipe aura généré à tous les niveaux de la société française... Ben quoi !? Y'a un problème, là !?

Bien sûr, nombre des blogueurs de gauche dont le moteur n'est alimenté que par une haine aveugle de Sarkozy depuis 5 ans, auront perdu leur carburant, et telle une vieille pétoire brinquebalante, ils ne feront plus qu'annoner quelques billevesées d'un autre âge, tellement inaudibles que leur cote ne se lira plus que dans les profondeurs abyssales d'e-buzzing, anciennement wikio...

D'autres auront su rebondir et seront passés de la rubrique politique à la cuisine, à la pâte à modeler ou à la randonnée pédestre dans les Cévennes ! Ils deviendront des sages...

Pour ma part, j'hésite encore. Je crois que je vais garder mon blog politique, oui, oui, celui-là même que vous lisez maintenant mais j'envisage (depuis quelques mois, déjà), d'en créer un autre qui se voudrait multithématique et plus orienté sur l'info que sur l'humeur...

On en n'est pas là, et j'en profite pour citer à nouveau mon tonton André qui disait, je le cite :"mon p'tit gars, faut pas vendre la peau d'lours avant d'l'avoir tué". Il a raison mon tonton... Donc, pour le moment, on continue, on se bat, on ne lâche rien...