europe_satelite.jpgDire ce que l'on fait, faire ce que l'on dit ! Voilà bien un adage précieux, en politique comme dans la vraie vie. En cela, l'article proposé par La Parisienne Libérée est éclairant, révélateur autant qu'affligeant. Voir lien en fin de billet.

Or donc, comme le candidat Hollande l'avait déclaré haut et fort, ici et là, juré-craché durant la campagne, le traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance, le fameux TSCG, vient d'être renégocié au sein de l'Union Européenne et Monétaire, sous l'impulsion du président français, qui, de l'avis de tous, a donné pour l'occasion le meilleur de lui-même, allant au bout de ses convictions défendues pied à pied. Bluffés, ses partenaires (Merkel en tête), sont sortis à la fois KO, convaincus et conquis par la démonstration de François Hollande...

Nous sommes donc à l'aube d'une gestion où les peuples, et notamment les salarié(e)s ne seront plus la variable d'ajustement, où les services publics, et singulièrement les collectivités locales, mais aussi les services médicaux et hospitaliers, mais aussi la sécurité, derniers remparts face aux rouleaux compresseurs libéraux, doivent redevenir les piliers d'une démocratie juste et apaisée, les fers de lance de notre République laïque une et indivisible.

Tremblez donc, Spéculateurs, traders, banquiers sans scrupule. Il va maintenant falloir apprendre à partager, il va maintenant falloir apprendre ce que solidarité veut dire, il va vous falloir enfin, admettre que la somme des intêréts individuels (notamment les vôtres), ne saurait être égale à celle des intêréts collectifs.

Pour la vidéo et l'article, c'est ICI que ça se passe...